Master Universitaire en Ingénierie Environnementale

Top Banner

Master Universitaire en Ingénierie Environnementale

Présentation du Diplôme

Cuerpo

Dans le processus de production des industries et des entreprises en général, on a surtout besoin de matières premières, d’énergie et d’eau. Les premières proviennent généralement de ressources naturelles non renouvelables, l’énergie requiert d’importants impacts sur l’environnement et, enfin, l’eau que nous devons également considérer comme une ressource naturelle limitée. En parallèle, le processus de production fait apparaître des polluants : tant les émissions d’air que les bruits, vibrations, déchets et eaux usées. On constate alors aisément que le processus de production des entreprises a une incidence considérable sur l’environnement à différents niveaux.

L’insouciance de l’entreprise pour les impacts que son activité produisait sur l’environnement s’est manifestée tant dans la consommation des ressources naturelles que dans la pollution engendrée.

On note de nos jours une évolution dans cette attitude et il faut que les entreprises se préoccupent pour l’environnement et adoptent les mesures nécessaires afin d’économiser au maximum la consommation de ressources et moins polluer, tout en maintenant le même niveau de compétitivité.

La mondialisation des marchés a entraîné une augmentation de la compétitivité des organisations et l'effondrement de nombreux paradigmes commerciaux. Aujourd'hui, une organisation ne peut se permettre une vision unidimensionnelle de son processus de production, mais doit tenir compte de nombreux facteurs environnementaux, sociaux, économiques et éthiques. Cela signifie qu'il est non seulement nécessaire de produire avec qualité à moindre coût, mais aussi de le faire dans le respect de l'environnement et des conditions sociales, tant des travailleurs eux-mêmes que de la communauté dans laquelle le produit est fabriqué ou auquel il est destiné.

Tout cela implique évidemment le besoin de professionnels capables de réunir une série de compétences générales - instrumentales, personnelles et systémiques - qui sont soit dédiées à la pratique professionnelle de l'ingénierie environnementale, soit qui développent leur activité dans un axe de recherche lié à cette connaissance.

Ainsi, le Master Universitaire en Ingénierie Environnementale est conçu comme un diplôme universitaire spécialisé de troisième cycle visant à former des professionnels à la résolution de problèmes environnementaux et à l'adoption de bonnes pratiques dans un domaine éminemment industriel, ce qui en fait un master d’orientation professionnelle.

La méthodologie de formation proposée intègre des stages visant l'acquisition de connaissances de base et spécialisées, ce qui implique une approche des besoins de la société, tout en renforçant l'intérêt scientifique.

Compétences

Tout au long du programme de Master en Ingénierie Environnementale, les étudiants développeront les compétences suivantes :

  • Identifier la voie de gestion la plus appropriée pour un type donné de déchets solides urbains (DSU) ou de déchets solides industriels (DSI), selon le modèle hiérarchique de gestion intégrale des déchets promu par la directive-cadre de l'Union européenne.
  • Évaluer quels sous-produits conviennent le mieux à la fabrication de matériaux de construction légers et denses et évaluer leurs implications économiques et environnementales.
  • Relier la technologie de la vitrification à l'inactivation des déchets industriels toxiques et dangereux.
  • Planifier une méthodologie pour la récupération des déchets chimiques, basée sur un modèle intégral qui rassemble une série de variables (sociales, environnementales, économiques) et définit les outils nécessaires à son instrumentalisation.
  • Identifier la technique de purification la plus appropriée (physique-chimique ou biologique) en fonction des caractéristiques de l’entrée des eaux usées urbaines ou industrielles et proposer des alternatives fondées sur la réduction de la pollution et l'emploi de bonnes pratiques à l'origine.
  • Relier les mécanismes de filtration aux technologies de purification physique des eaux usées industrielles et évaluer le point de fonctionnement optimal et la meilleure disposition granulométrique du filtre en se fondant sur des modèles mathématiques.
  • Identifier les étapes nécessaires à la réalisation des processus chimiques de coagulation et de floculation des eaux usées industrielles, de la sélection et dosage optimal des réactifs jusqu'à leur application dans différents scénarios.
  • Interpréter les processus biologiques qui se produisent dans chacune des technologies - aérobies et anaérobies - impliquées dans la dégradation de la matière organique présente dans les eaux usées industrielles ou urbaines et analyser les alternatives pour la gestion des sous-produits générés.
  • Relier les principes de l'échange d'ions pour la purification des eaux usées industrielles à leur application dans l'utilisation des résines et des traitements de membranes.
  • Établir un lien entre l’émission et l’immission de particules et de gaz résultant de la combustion et leurs implications en termes de santé, d'environnement et d'infrastructures et analyser les instruments juridiques (de prévention, de contrôle, etc.) que l'UE met à la disposition des États pour préserver la qualité de l'air et protéger la santé humaine et l'environnement en général.
  • Interpréter les principaux modèles mathématiques qui expliquent la dispersion des polluants dans l'atmosphère et évaluer dans quelle mesure les facteurs d'émission et climatiques conditionnent leur évolution et leur portée.
  • Identifier les procédures et les instruments d'échantillonnage et d'analyse des particules et de certains gaz polluants atmosphériques dans le cadre de la législation en vigueur.
  • Comparer l'incinération - avec ou sans récupération d'énergie - à d'autres types de technologies appliquées à la gestion des déchets d'un point de vue social, économique et environnemental dans le cadre de la stratégie hiérarchique d'action dictée par les lois environnementales européennes.
  • Identifier la technologie la plus appropriée pour la valorisation énergétique des déchets organiques en fonction de leurs caractéristiques.
  • Relier la cogénération à l'utilisation simultanée de la chaleur et de l'électricité provenant des déchets solides urbains utilisés comme combustible.
  • Évaluer l'influence des facteurs de formation (climat, activité naturelle et anthropique, matériaux, etc.) sur les processus biologiques et sur la dynamique d'échange d'ions et de salinité du sol.
  • Identifier les mécanismes d'accumulation, de dégradation et de transport qui régissent l'évolution de différents polluants dans le sol à la suite de l'activité naturelle et/ou anthropique et évaluer le risque de contamination qui en résulte.
  • Élaborer un plan de recherche et d'échantillonnage d’un sol potentiellement contaminé qui servira d'outil de prévision de l'évolution et de la dispersion de la contamination.
  • Identifier la meilleure technique d'assainissement et/ou de récupération des sols contaminés parmi les différentes alternatives.
  • Mettre en place, organiser et maintenir un système de gestion environnementale basé sur la norme ISO 14001 qui permet l'introduction de la variable environnementale dans les activités de l'entreprise.
  • Relier le processus d'audit environnemental selon ISO 19011 à la phase de diagnostic du système de gestion et utiliser cet instrument pour collecter des preuves objectives selon le manuel d'audit.
  • Synthétiser une partie de la documentation du système de gestion à partir des feuilles de calcul générales et des questionnaires utilisés dans un audit environnemental.
  • Évaluer l'opportunité de réaliser un traitement tertiaire sur la base de différents modèles et scénarios, en fonction des besoins et de la conformité aux normes internationales et européennes appliquées à la réutilisation-régénération de l'eau dans le secteur industriel et non industriel.
  • Justifier l'adoption de bonnes pratiques sur la base des informations fournies par différents indicateurs relatifs de caractérisation des eaux usées industrielles.

Débouchés Professionnels

Cuerpo

Le master permet aux étudiants de travailler en tant que :

  • Technicien en environnement en entreprises de tout secteur, grandes, moyennes ou petites, de caractère public ou privé.
  • Technicien ou exploitant d’une usine de traitement des déchets solides urbains et industriels.
  • Technicien ou exploitant d'une usine de valorisation matérielle (compostage) et/ou énergétique des déchets.
  • Technicien ou exploitant d’une usine de traitement des eaux usées industrielles ou domestiques.
  • Responsable du département environnemental d'une entreprise en général et de la mise en place d'un système de gestion environnemental ISO 14001 en particulier.
  • Technicien en contrôle de la pollution atmosphérique dans les installations industrielles.
  • Technicien en analyse et décontamination des sols.

Titrage

À la fin du programme, l'étudiant obtiendra le diplôme de MASTER UNIVERSITAIRE EN INGÉNIERIE ENVIRONNEMENTALE délivré par l'Université européenne de l'Atlantique.

Programme d’études

Cuerpo

Le master universitaire en Ingénierie environnementale comporte 90 crédits répartis entre les matières, les stages externes et le mémoire. La durée prévue pour l'obtention du master est de trois semestres académiques.

Prise en charge de la diversité : Dans le cas des étudiants avec des BEP, la nécessité d'éventuelles adaptations des programmes, des itinéraires ou des études alternatives sera évaluée.

MATIÈRES CRÉDITS CARACTÉRE
Gestion intégrale des résidus solides dans l'industrie 3 OB
Déchets solides urbains et industriels 5 OB
Valorisation matérielle de sous-produits : vitrification et résidus chimiques 6 OB
Épuration des eaux usées industrielles 2 OB
Processus physiques, chimiques et biologiques d’épuration 6 OB
Processus d'osmose inverse et d'échange d'ions 5 OB
Réutilisation et potabilisation de l'eau 4 OB
Bonnes pratiques dans l'industrie 3 OB
Nature des polluants atmosphériques 2 OB
Dispersion et contrôle de la pollution atmosphérique 4 OB
Échantillonnage et analyse des polluants atmosphériques 4 OB
Combustion et destruction thermique de déchets : l'incinération 3 OB
Autres processus de conversion énergétique de la fraction organique des déchets 2 OB
Cogénération 5 OB
Dégradation et pollution du sol 4 OB
Recherche du site potentiellement contaminé 3 OB
Conception et mise en œuvre de techniques de récupération et de suivi 3 OB
Entreprise et environnement 2 OB
Les systèmes de gestion environnementale dans l'entreprise 3 OB
La norme ISO 14001 et audit 5 OB
PRÁCTICUM
Stages externes
6 PR
TRAVAIL FIN BAC+4/M1
Travail fin Bac+4/M1
10 TFM
TOTAL 90 ETCS  

*La Fondation Universitaire Ibéro-américaine (FUNIBER) accorde une aide financière pour ces masters.

Conditions d'accès

Cuerpo

Profil d’admission

Pour le Master proposé, il sera particulièrement apprécié que le candidat soit en possession d'un:

  • Diplôme en Ingénieries (agronome, organisation industrielle, forestière, civile, chimique) ou équivalent (ingénieurs techniques ou supérieurs).
  • Diplôme ou licence en chimie
  • Diplôme ou licence en physique
  • Diplôme universitaire similaire aux précédents, qu'il s'agisse d'un diplôme d’implantation future dans le système universitaire espagnol ou d'un diplôme existant dans les systèmes universitaires d'autres pays.
  • Diplôme universitaire dans n'importe quelle spécialité qui peut fournir des documents prouvant qu'il a reçu une formation spécifique dans le domaine de l'ingénierie environnementale.
  • Diplôme universitaire dans n'importe quelle spécialité susceptible de fournir les documents prouvant le travail professionnel dans le domaine de l'ingénierie environnementale pendant une longue période de temps.

Conditions d'admission aux études universitaires de master

Conformément aux dispositions de l'article 16 du décret Royal 1393/2007, modifié par le décret Royal 861/2010, pourront accéder à ces études les étudiants qui remplissent l'une des conditions suivantes :

  • Être titulaire d'un diplôme universitaire espagnol officiel ou d'un diplôme délivré par un établissement d'enseignement supérieur de l'espace européen de l'enseignement supérieur qui autorise le pays qui délivre le diplôme pour accéder aux cours de master.
  • Les diplômés des systèmes d'enseignement autre que l'espace Européen de l'enseignement supérieur pourront accéder sans homologation de leurs diplômes, après vérification par l'Université qu'ils ont un niveau de formation équivalent aux diplômes universitaires officiels espagnols correspondants et qu'ils ont le droit, dans le pays qui délivre le diplôme, d'accéder aux études de troisième cycle. L'accès par ce moyen n'impliquera en aucun cas l'homologation du diplôme antérieur détenu par l'intéressé, ni sa reconnaissance à des fins autres que l'étude du master.
  • Dans le cas des étudiants avec des besoins éducatifs particuliers à cause des handicaps, la nécessité d'éventuelles adaptations des programmes, des itinéraires ou des études alternatives sera évaluée.

En plus des exigences légales, l'Université exige pour l'accès à ce diplôme l’élément suivant :

Justifier de connaissances de base, correspondantes à un niveau de master dans le domaine académique propre au Master et tout particulièrement dans les domaines suivants : Fondements de l'ingénierie environnementale

Ces exigences d'admission académique seront accréditées par la présentation de documents académiques justifiant l’obtention du diplôme correspondant (condition d’accès) et l’étude des domaines de connaissances connexes aux précédents. L'étudiant prouvera par la présentation du guide académique ou du programme des matières qu'il possède des connaissances préalables dans ces domaines ou, à défaut, qu'il a effectué des cours de formation continue, permanente ou complémentaire ou des cours de troisième cycle au niveau expert, spécialiste ou master qui justifient les connaissances antérieures dans les domaines précédents.

Une fois ces conditions remplies, le processus d'admission se déroule en deux phases : la préinscription et l’inscription.

Préinscription et inscription

Préinscription et réservation de place

Le processus d'admission au Master commence par l'envoi, par la poste ou par courriel au Département des admissions aux cycles supérieurs, des documents suivants :

  • Demande d'admission dûment remplie
  • Curriculum vitæ mis à jour
  • Photocopie de la carte d'identité (candidats espagnols uniquement) ou NIE ou passeport (candidats étrangers uniquement).
  • Photocopie du certificat d'études/dossier académique (terminé ou en dernière année du diplôme universitaire)
  • Deux photos d'identité format passeport en couleur.

Afin d'accélérer le processus d'admission au Master, l'Université Européenne de l'Atlantique permet au candidat d'envoyer la documentation sous forme numérique à l’adresse suivante : En outre, pour officialiser le processus d'admission, il convient d’envoyer les documents demandés par la poste ou par courriel au Département des admissions aux cycles supérieurs.

Une fois la documentation reçue, le comité des admissions au Master, composé de la responsable du département de planification académique, de la direction du Département des admissions, du directeur académique du Master et de deux professeurs de Master, vérifiera que le diplôme présenté permet l'accès au diplôme et analysera les candidatures reçues afin de déterminer l'aptitude des candidats aux études de maîtrise. Dans cette phase d'admission, les critères suivants seront pris en compte :

  • Dossier académique de l'étudiant (80 %)
  • Autres mérites liés au domaine du diplôme (bourses et prix liés au diplôme, formation postuniversitaire dans des domaines connexes, expérience professionnelle liée au diplôme) (20 %).

La Commission académique du Master se réserve le droit de mener des entretiens avec les candidats, s’il est jugé nécessaire de compléter les informations sur la documentation soumise. Une fois l'évaluation et l'analyse des candidats achevée, le comité des admissions approuve ou rejette la candidature.

90 places sont offertes par groupe pour chaque cours, comme indiqué au point 1 de ce rapport.

Dès que cette phase est achevée, le candidat reçoit par téléphone et/ou par courrier électronique, les informations écrites sur son admission, sur le résultat du processus d'admission et sur la formalisation de son inscription au Programme, ainsi que la documentation finale, dûment légalisée si la nature des documents fournis l'exige, qui doit être soumise pour commencer le processus de préinscription/réservation de place et inscription ultérieure.

Inscription

Le Secrétariat des étudiants contactera l'étudiant préinscrit et définitivement admis pour formaliser son inscription au master.

Formalisation du processus d'inscription via Internet : Le service d'auto-inscription du site Web de l'université permet aux étudiants admis de suivre toutes les procédures académiques, financières et administratives sans avoir à aller à l'université.

Ce master lance plus d’un appel à candidatures par an. Pour plus d'informations sur les dates et les délais, veuillez contacter le Secrétariat académique de l'Université.

Transfert et reconnaissance des crédits

Dans le but de rendre effective la mobilité des étudiants, on entend par reconnaissance l'acceptation par l'Université européenne de l’Atlantique des crédits qui, ayant été obtenus dans certains cours officiels, dans telle ou telle université, sont calculés dans d'autres pour l'obtention d'un diplôme officiel.

La reconnaissance des crédits doit être demandée par l'étudiant au moment de son inscription. Exceptionnellement, et avec une autorisation explicite, un délai différent pourra être établi et, de même, les frais académiques établis à cette fin devront être payés.

Les crédits obtenus par l'étudiant seront reconnus dans les nouveaux enseignements :

  • Les crédits d'études universitaires conduisant à l'obtention d'autres diplômes, auxquels renvoie l'article 34.1 de la Loi Organique 6/2001, du 21 décembre 2001, sur les universités, modifiée par la Loi Organique 4/2007, du 12 avril 2007.
  • L’expérience professionnelle accréditée, à condition qu’elle soit liée aux compétences inhérentes au diplôme. En ce sens, on utilisera les profils définis pour le diplôme comme des critères académiques généraux.
  • Les crédits restants peuvent être reconnus par l'Université en tenant compte des compétences et des connaissances associées aux matières étudiées par l'étudiant et à celles prévues dans le plan d'études ou qui sont de nature transversale.

Le nombre maximum de crédits dans les cas a) et b) ne pourra excéder les 15 % du nombre total de crédits qui composent le Curriculum. De même, le transfert de crédits implique l'inclusion, dans les documents académiques officiels d'accréditation des enseignements suivis par chaque étudiant, des crédits obtenus dans les enseignements officiels précédemment étudiés dans cette université ou dans toute autre, qui n'ont pas conduit à l'obtention d'un diplôme officiel.

Pour plus d'informations sur les transferts et les reconnaissances, contactez le Secrétariat Académique de l'Université.