Master Universitaire en Prévention des Risques Professionnels

Top Banner

Master Universitaire en Prévention des Risques Professionnels

Présentation du Diplôme

Cuerpo

Il est incontestable que toute activité professionnelle comporte un risque implicite pour les travailleurs. Cette réalité a engendré un nouveau besoin d'affaires exigeant l'accomplissement d'un ensemble d'obligations spécifiques et de plus en plus rigoureuses de la part des entrepreneurs.

Ces obligations se fondent sur un ensemble de réglementations et de normes spécifiques qui partent d'un organisme au plus haut niveau, et sont progressivement incorporées dans chaque pays, en s'adaptant progressivement au niveau local.

Si l'on ajoute à cela la demande sociale croissante, qui nécessite une réglementation et un suivi des conditions de santé et de sécurité, nous comprenons l'intérêt des organisations, quelle que soit leur taille, à parvenir à une gestion de la santé et de la sécurité au travail qui leur permette de contrôler leurs risques et se conformer à la législation en vigueur.

C'est dans cet aspect que le Master Universitaire en Prévention des Risques Professionnels devient un instrument optimal pour le développement d'une formation de haut niveau en matière de santé et sécurité, grâce à l'expérience accumulée et à l'enseignement dans ce domaine.

Le programme de formation à distance présenté ici répond aux nouvelles exigences, en fournissant des critères, de la rigueur et, surtout, du bon sens lors du transfert de la politique de santé et de sécurité à l'organisation.

Le Master en prévention des risques professionnels mène à un diplôme officiel de l'Université européenne de l’Atlantique , approuvé conformément aux critères de convergence de Bologne et officiellement reconnu dans tous les pays de l'Union européenne.

Compétences

Les diplômés du Master Universitaire en Prévention des Risques Professionnels seront en mesure d'intégrer et/ou de diriger des équipes de travail multidisciplinaires capables de s'adapter aux besoins du marché et aux changements technologiques et de traiter les problèmes de santé et de sécurité au travail avec des critères professionnels. Pour cela, tout au long du programme, ils devront développer les compétences spécifiques suivantes :

  • Comprendre les concepts fondamentaux et de base en matière de conditions de travail et déterminer leurs possibles répercussions sur la sécurité et la santé des travailleurs et les techniques préventives qu’il est nécessaire d’appliquer pour leur évaluation et leur amélioration.
  • Planifier la prévention en ce qui concerne la diminution du risque d'accidents de travail au cours d’une série d'activités de travail spécifiques : manipulation de gaz et de récipients à pression, de machines et utilisation d'électricité, de soudure, de déchets toxiques et dangereux, opérations de stockage en général, entre autres.
  • Planifier la prévention en ce qui concerne l’identification, l’évaluation et le contrôle des facteurs environnementaux, afin de diminuer le risque d'apparition de maladies professionnelles dans le cadre d'une série d'activités professionnelles spécifiques : mesure, analyse et manipulation d’agents chimiques et biologiques, contrôle du bruit et vibrations, rayonnements, entre autres.
  • Connaître les objectifs et protocoles spécifiques d'action utilisés par la médecine du travail pour surveiller et contrôler la santé des travailleurs dans le cadre de la législation préventive..
  • Identifier l'ergonomie préventive avec le principe d'action concernant la façon dont elle adapte le travail aux capacités et possibilités du travailleur dans le cadre législatif.
  • Analyser les facteurs qui peuvent avoir un impact sur la charge mentale de travail, identifier les effets d'une charge mentale inadéquate (altérations physiologiques, psychologiques et comportementales) et proposer des actions préventives.
  • Évaluer les besoins de formation en termes de santé et de sécurité des différents groupes d'entreprises et d'organisations, en choisissant la méthode d'enseignement la plus appropriée pour la promotion d'une culture de prévention.
  • Connaître les particularités de la communication dans les organisations, les aspects essentiels, les bases et les tendances actuelles, en identifiant les interférences les plus communes afin de les surmonter et parvenir ainsi à une communication efficace.
  • Concevoir, mettre en œuvre et maintenir un système de gestion de la prévention fondé sur le standard OHSAS 18001, permettant la création et le maintien d'une culture préventive pour éviter les accidents du travail et les maladies professionnelles.
  • Connaître les outils et mécanismes qui facilitent le développement des compétences dans la gestion des équipes de travail et qui garantissent la qualité de la prise de décisions en matière de santé et de sécurité au travail.
  • Utiliser des outils cognitifs pour l'identification, la description, l'analyse et la résolution des conflits dans le domaine professionnel et personnel.
  • Concevoir, réaliser et maintenir un système de gestion de la qualité fondé sur la norme ISO 9001, qui permet l'intégration de l'amélioration continue dans les processus, en faisant de la satisfaction du client et des bénéfices commerciaux les objectifs premiers pour l'évolution de l'entreprise.
  • Concevoir, exécuter et maintenir un système de gestion environnementale fondé sur la norme ISO 14001, qui permet d'intégrer l'amélioration continue et la variable environnementale dans les activités de l'entreprise.

Débouchés Professionnels

Cuerpo

Le diplômé du Master Universitaire en Prévention des Risques Professionnels pourra accéder, entre autres, aux postes de travail suivants :

  • Formateur des travailleurs dans l'entreprise ou par le biais d'un service de prévention externe, à l'exclusion des professionnels freelance (art.19 de la LPRL).
  • Technicien de prévention des risques dans l'entreprise centré sur la planification de la prévention et le lien avec les tâches de gestion impliquées dans les actions à mener en cas d'urgence et de premiers secours.
  • Responsable de l'évaluation et du programme de contrôle et de réduction des risques dans l'entreprise.
  • Coordinateur(trice) général(e) du service de prévention des risques professionnels de l'entreprise.
  • Consultant(e) en systèmes de gestion de la sécurité et de la santé au travail. Responsable des mutuelles des accidents.

Titrage

À la fin du programme, l'étudiant obtiendra le diplôme de MASTER UNIVERSITAIRE EN PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS délivré par l'Université européenne de l'Atlantique.

Programme d’études

Cuerpo

Le master universitaire en prévention des risques professionnels comporte 60 crédits répartis entre les matières, les stages externes et un mémoire. La durée prévue pour l'obtention du master est une année académique.

Prise en charge de la diversité: Dans le cas des étudiants avec des BEP, la nécessité d'éventuelles adaptations des programmes, des itinéraires ou des études alternatives sera évaluée.

MATIÈRES CRÉDITS CARACTÈRE
Semestre 1 Fondements de la prévention des risques professionnels 3 OB
Sécurité au travail 4 OB
Hygiène industrielle 4 OB
Médecine du travail 3 OB
Ergonomie 3 OB
Psychosociologie appliquée 3 OB
OHSAS 18001 et audit 3 OB
Formation et communication 3 OB
Semestre 2 Techniques de direction d’équipes de travail 3 OB
Techniques de résolution des conflits et négociation 3 OB
Gestion de la qualité : ISO 9001 3 OB
Gestion environnementale dans l’entreprise : ISO 14001 3 OB
Spécialité « Sécurité au travail »
Sécurité au travail.
6 OP
Spécialité « Hygiène au travail »
Hygiène au travail.
6 OP
Spécialité « Ergonomie et psychosociologie appliquée »
Ergonomie et psychosociologie appliquée
6 OP
PRACTICUM
Stages externes
6 PR
TRAVAIL FINAL DE MASTER
Travail final de master
10 TFM
TOTAL   60 ETCS  

*La Fondation Universitaire Ibéro-américaine (FUNIBER) accorde une aide financière pour ces masters.

Conditions d'accès

Cuerpo

Profil d’admission

Le Master universitaire en prévention des risques professionnels s'adresse en particulier aux :

  • Diplômés en ingénieries et architecture ou équivalent (ingénieurs techniques ou supérieurs).
  • Diplômés en sciences expérimentales (sciences chimiques, physiques, biologiques et environnementales) ou équivalentes (licenciés ou diplômés).
  • Diplôme en Sciences sociales (sociologie, psychologie, etc.) ou équivalentes (Licences).
  • Diplôme en Sciences juridiques (droit et sciences du travail) ou équivalentes (Licences en droit).
  • Diplômés en sciences de la santé (nutrition humaine et diététique, physiothérapie, infirmerie, etc.) (licenciés ou diplômés).
  • Diplôme universitaire similaire aux précédents, qu'il s'agisse d'un diplôme d’implantation future dans le système universitaire espagnol ou d'un diplôme existant dans les systèmes universitaires d'autres pays.
  • Diplôme universitaire dans n'importe quelle spécialité qui peut fournir des documents prouvant qu'il a reçu une formation spécifique en sécurité et santé au travail.
  • Diplôme universitaire dans n'importe quelle spécialité susceptible de fournir les documents prouvant le travail professionnel dans le domaine de la sécurité et de la santé au travail pendant une longue période de temps.

Conditions d'admission aux études universitaires de master

Conformément aux dispositions de l'article 16 du décret Royal 1393/2007, modifié par le décret Royal 861/2010, pourront accéder à ces études les étudiants qui remplissent l'une des conditions suivantes :

  • Être titulaire d'un diplôme universitaire espagnol officiel ou d'un diplôme délivré par un établissement d'enseignement supérieur de l'espace européen de l'enseignement supérieur qui autorise le pays qui délivre le diplôme pour accéder aux cours de master.
  • Les diplômés des systèmes d'enseignement autre que l'espace Européen de l'enseignement supérieur pourront accéder sans homologation de leurs diplômes, après vérification par l'Université qu'ils ont un niveau de formation équivalent aux diplômes universitaires officiels espagnols correspondants et qu'ils ont le droit, dans le pays qui délivre le diplôme, d'accéder aux études de troisième cycle. L'accès par ce moyen n'implique en aucun cas l'homologation du diplôme antérieur détenu par l'intéressé, ni sa reconnaissance à des fins autres que l'étude du master.
  • Dans le cas des étudiants avec des besoins éducatifs particuliers à cause des handicaps, la nécessité d'éventuelles adaptations des programmes, des itinéraires ou des études alternatives sera évaluée.

Une fois ces conditions remplies, le processus d'admission se déroule en deux phases : la préinscription et l’inscription.

Préinscription et inscription

Préinscription et réservation de place

Le processus d'admission au Master commence par l'envoi, par la poste ou par courriel au Département des admissions aux cycles supérieurs, des documents suivants :

  • Demande d'admission dûment remplie
  • Curriculum vitæ mis à jour
  • Photocopie de la carte d'identité (candidats espagnols uniquement) ou NIE ou passeport (candidats étrangers uniquement).
  • Photocopie du certificat d'études/dossier académique (terminé ou en dernière année du diplôme universitaire)
  • Deux photos d'identité format passeport en couleur.

Afin d'accélérer le processus d'admission au Master, l'Université Européenne de l'Atlantique permet au candidat d'envoyer la documentation sous forme numérique à l’adresse suivante : En outre, pour officialiser le processus d'admission, il convient d’envoyer les documents demandés par la poste ou par courriel au Département des admissions aux cycles supérieurs.

Une fois la documentation reçue, le comité des admissions au Master, composé de la responsable du département de planification académique, de la direction du Département des admissions, du directeur académique du Master et de deux professeurs de Master, vérifiera que le diplôme présenté permet l'accès au diplôme et analysera les candidatures reçues afin de déterminer l'aptitude des candidats aux études de maîtrise. Dans cette phase d'admission, les critères suivants seront pris en compte :

  • Dossier académique de l'étudiant (80 %)
  • Autres mérites liés au domaine du diplôme (bourses et prix liés au diplôme, formation postuniversitaire dans des domaines connexes, expérience professionnelle liée au diplôme) (20 %).

La Commission académique du Master se réserve le droit de mener des entretiens avec les candidats, en cas d’éventuels doutes lors de l’étude de la documentation soumise. Une fois l'évaluation et l'analyse des candidats achevée, le comité des admissions approuve ou rejette la candidature. 90 places sont offertes par groupe pour chaque cours, comme indiqué au point 1 de ce rapport. Dès que cette phase est achevée, le candidat reçoit par téléphone et/ou par courrier électronique, les informations écrites sur son admission, sur le résultat du processus d'admission et sur la formalisation de son inscription au Programme, ainsi que la documentation finale, dûment légalisée si la nature des documents fournis l'exige, qui doit être soumise pour commencer le processus de préinscription/réservation de place et inscription ultérieure.

Inscription

Le Secrétariat des étudiants contactera l'étudiant préinscrit et définitivement admis pour formaliser son inscription au master..

Formalisation du processus d'inscription via Internet: Le service d'auto-inscription du site Web de l'université permet aux étudiants admis de suivre toutes les procédures académiques, financières et administratives sans avoir à aller à l'université.

Ce master lance plus d’un appel à candidatures par an. Pour plus d'informations sur les dates et les délais, veuillez contacter le Secrétariat académique de l'Université.

Transfert et reconnaissance des crédits

Dans le but de rendre effective la mobilité des étudiants, on entend par reconnaissance l'acceptation par l'Université européenne de l’Atlantique des crédits qui, ayant été obtenus dans certains cours officiels, dans telle ou telle université, sont calculés dans d'autres pour l'obtention d'un diplôme officiel.

La reconnaissance des crédits doit être demandée par l'étudiant au moment de son inscription. Exceptionnellement, et avec une autorisation explicite, un délai différent pourra être établi et, de même, les frais académiques établis à cette fin devront être payés.

Les crédits obtenus par l'étudiant seront reconnus dans les nouveaux enseignements :

  1. Les crédits d'études universitaires conduisant à l'obtention d'autres diplômes, auxquels renvoie l'article 34.1 de la Loi Organique 6/2001, du 21 décembre 2001, sur les universités, modifiée par la Loi Organique 4/2007, du 12 avril 2007.
  2. L’expérience professionnelle accréditée, à condition qu’elle soit liée aux compétences inhérentes au diplôme. En ce sens, on utilisera les profils définis pour le diplôme comme des critères académiques généraux.
  3. Les crédits restants peuvent être reconnus par l'Université en tenant compte des compétences et des connaissances associées aux matières étudiées par l'étudiant et à celles prévues dans le plan d'études ou qui sont de nature transversale.

Le nombre maximum de crédits dans les cas a et b ne pourra excéder les 15 % du nombre total de crédits qui composent le Curriculum. De même, le transfert de crédits implique l'inclusion, dans les documents académiques officiels d'accréditation des enseignements suivis par chaque étudiant, des crédits obtenus dans les enseignements officiels précédemment étudiés dans cette université ou dans toute autre, qui n'ont pas conduit à l'obtention d'un diplôme officiel.

Pour plus d'informations sur les transferts et les reconnaissances, contactez le Secrétariat Académique de l'Université.